TÉLÉCHARGER DISCOGRAPHIE REM

Formation — [ modifier modifier le code ] À l'automne , Michael Stipe rencontre Peter Buck dans le magasin de disques d' Athens où travaille Buck. Tous deux découvrent qu'ils partagent des goûts similaires en musique, particulièrement le punk rock et les artistes protopunk comme Patti Smith , Television et The Velvet Underground. Stipe et Buck rencontrent peu après deux étudiants de l' Université de Georgie , Mike Mills et Bill Berry [3] , qui jouaient de la musique ensemble depuis l'école secondaire [4]. Le groupe, sans nom jusque-là, passe plusieurs mois à répéter et donne son premier concert le 5 avril lors de la fête anniversaire d'un ami qui se tient dans une ancienne église épiscopale.

Nom:discographie rem
Format:Fichier D’archive
Système d’exploitation:Windows, Mac, Android, iOS
Licence:Usage Personnel Seulement
Taille:5.27 MBytes



Il y a trente ans, R. Après avoir longtemps traîné derrière lui une image de groupe "intello", R. A l'occasion de la sortie de "Collapse into now", le quinzième album studio de la discographie de R. Comme le précédent, il a été produit par l'Irlandais Jacknife Lee. C'est un disque plus direct et plus varié que le précédent, une somme de chansons pour la plupart très concises qui montrent des musiciens qui jouent ensemble et dans les conditions du direct.

Dans les compositions de R. Il suit des cours de peinture et de photographie tout en se passionnant pour la musique. Michael Stipe nous raconte la suite. J'avais dix-neuf ans. Nous partagions des goûts musicaux très proches. Nous aimions spécialement le mouvement underground new-yorkais et puis des groupes plus anciens comme le Velvet, les New York Dolls, Iggy et les Stooges, tout ce qui était glam-rock.

Tous les deux, on a commencé à traîner ensemble, puis on a rencontré Bill Berry à une fête. On l'a invité à venir jouer avec nous et il est venu avec Mike Mills, parce que l'on avait besoin d'un bassiste.

Et trois mois plus tard, on donnait notre premier concert. Très vite, ils abandonnent ce nom pour R. Michael Stipe nous parle des musiques qui l'inspiraient alors. Lorsque nous avons commencé, la musique américaine en général était plutôt barbante. Elle n'avait rien à offrir, rien qui puisse nous motiver. Par contre, ce qui était excitant, c'était ce mouvement underground, tous ces gens qui venaient avec des idées nouvelles, qui voulaient s'éloigner ou carrément s'affranchir des tendances du moment, qui refusaient ce qui se passait et qui voulaient créer leur propre musique.

Ce sont eux qui nous ont inspirés. Ce sont eux qui nous ont donné l'envie de démarrer R. Fortement impressionné, Miles Copeland, le patron de I. Records, signe R. Juste avant la signature, le groupe a enregistré quelques nouveaux titres que Miles Copeland ne trouve pas aussi bons que leur premier single. Mais il croit tellement en R. Des textes souvent inaudibles noyés sous d'épaisses couches de guitare, une pochette effrayante qui représente un démon de pierre, tous ces éléments entretiennent le mystère autour de R.

La production est volontairement dense et opaque, la voix de Michael Stipe est mixée très en-dessous. Sur la pochette, les titres sont incomplets et dans le désordre, et on ne fait aucune mention des musiciens. Pour ses quatre premiers albums, R. Il y a sans doute un lien de parenté entre R. Néanmoins, et malgré plusieurs mises au point de Michael Stipe, R. Malgré quelques très bons moments, le groupe semble marquer le pas. Il tentera de se justifier en invoquant la mauvaise santé de Michael Stipe pendant les sessions.

Cette fois, la production a été confiée à Don Gehman, tout auréolé du succès de "Scarecrow", l'album qui a propulsé John Mellencamp au sommet des hit-parades. Il convient bien à R. C'est une compilation qui rassemble des faces B de tours, des reprises et des raretés, notamment le mini album "Chronic town", qui était devenu une pièce de collection très recherchée. Le choix est judicieux. Dans ce fragile équilibre, pour la première fois, les vocaux de Michael Stipe sont audibles.

Désireux de passer à la vitesse supérieure, les quatre musiciens quittent alors le label I. En octobre 88, I. Et cela dure encore aujourd'hui. En mars 91, R. Ecoutons Michael Stipe. Bien sûr, nous étions enthousiastes à l'idée de tous ces gens qui écoutaient notre chanson partout dans le monde. Mais d'un autre côté, j'espère que ça ne nous arrivera plus. On ne sait jamais bien sûr, mais je l'espère sincèrement parce que je ne crois pas que ce serait bon pour nous.

Depuis Athens où ils continuent de vivre, ils contrôlent leur carrière avec beaucoup de lucidité et de détermination. Pour Michael Stipe, c'est beaucoup mieux comme ça.

Ce dont je suis très fier parce que je hais les catégories. Je crois qu'elles ne reflètent que la surface des choses. En fait, nous avons toujours mélangé les genres. Nous sommes tout cela et rien de tout cela. Nous sommes juste ce que nous sommes et c'est déjà beaucoup. Certains prétendent que Michael Stipe, qui refuse de se montrer aux journalistes, est en mauvaise santé. Elle regroupe les faces A et B des dix singles parus sur ce label. En septembre 94, R.

Mais le dieu des musiciens sait faire des miracles puisque la tournée reprend deux mois et demi plus tard. M renouvelle alors son contrat avec Warner pour le montant record de quatre-vingt millions de dollars. Après dix-sept ans de bons et loyaux services, le batteur décide de tourner la page pour se consacrer à sa famille et à des projets personnels.

Pour les autres membres du groupe, la surprise est totale et dans un premier temps, ils essayent de raisonner leur ami, comme le rappelle Michael Stipe. Nous lui avons donc parlé et il s'est donné une dizaine de jours supplémentaires de réflexion au bout desquels il a confirmé son désir de se retirer.

Il ne nous restait plus qu'à lui souhaiter bonne chance et à continuer l'enregistrement d'un album qui soudain devenait presque impossible à réaliser. Nous ne voyions pas comment le faire sans Bill. Ce qui nous a facilité la tâche, c'est qu'au départ, c'est-à-dire huit mois auparavant, nous avions envisagé d'enregistrer le disque sans batterie.

Par contre, ce qui a nettement compliqué les choses, c'est que le groupe ne fonctionnait plus du tout du point de vue relationnel.

Nous avions toujours été un quatuor et nous ne parvenions pas à communiquer à trois. Pour nous en sortir, il nous a donc fallu inventer un langage entièrement nouveau. Ils changent aussi de producteur : après dix années de collaboration avec Scott Litt, ils choisissent de travailler avec l'Irlandais Pat McCarthy. Il arrive à point pour balayer tous les doutes éventuels sur l'avenir du groupe.

Michael Stipe nous parle de l'album et d'abord de son titre. Mais ça n'avait pas de signification particulière.

Ce n'est que plus tard, lorsque j'ai commencé à parler de l'album aux journalistes, des textes et des thèmes qui y étaient abordés, que j'ai réalisé combien ce titre était assez approprié. Si l'on y réfléchit, il y a en filigrane un thème qui sous-tend la majorité des chansons, celui de l'ascension.

On y rencontre des gens à un carrefour de leur vie, des gens qui tentent de s'élever au dessus d'eux-mêmes et qui découvrent ainsi un point de vue différent de leur propre vie. Cet effort n'est pas récompensé à sa juste valeur et l'album "Up" se vend honnêtement, sans plus. En , on retrouve R. En mai , tout le monde se retrouve en studio à Vancouver, au Canada, pour préparer le nouvel album.

Tout le monde, c'est-à-dire les trois musiciens fondateurs de R. Nous avons travaillé avec Pat McCarthy, qui avait déjà produit l'album précédent, 'Up', et nous avons fait appel, en gros, aux mêmes musiciens extérieurs : Joey Waronker à la batterie, ainsi que Scott McCaughey et Ken Stringfellow pour divers instruments".

Quant à Bill Berry, l'ancien batteur, il a complètement changé de vie depuis son départ du groupe, mais il garde toujours des contacts avec ses anciens partenaires. Ils se sont installés devant la cheminée, ils ont ouvert une bouteille de vin et ils ont écouté l'album.

Bill a aimé. Il est devenu un vrai fermier, il se lève tous les matins à cinq heures et demie! Après "Up", qui restera comme un album de transition, "Reveal" peut être le tremplin qui leur permettra de repartir à l'assaut de nouveaux sommets. Mais il est inutile d'essayer de chercher dans ce titre "Reveal", une quelconque vérité qu'ils auraient découverte entre temps.

Pour Michael Stipe, il ne faut jamais accorder trop d'importance à un titre d'album. En fait, le titre du disque, 'Reveal', vient des paroles d'une chanson, la deuxième, qui s'appelle 'I've been high'. C'est toujours la même chose, on ne trouve le titre qu'à la dernière minute. Celui-ci nous a été suggéré par notre manager, Bertis Downs.

Et nous l'avons accepté. On y trouve dix-huit titres dont deux inédits : "Bad day" et "Animal". Peter Buck explique leur engagement de l'époque. Beaucoup d'autres musiciens voulaient faire quelque chose, et lorsque nos managers ont commencé à discuter, il est apparu que la façon la plus efficace de donner de notre temps et de notre énergie, ce serait de faire quelque chose de totalement inédit, c'est-à-dire réunir plusieurs groupes et musiciens sur la même affiche, sur la même scène, dans différentes villes.

Et plus ça allait, plus le nombre de musiciens qui voulaient participer a augmenté. J'espère que ça pourra avoir un résultat positif. C'est la première fois depuis dix ans qu'ils retrouvent en studio leur batteur Bill Berry. Dans la discographie de R. La lacune est comblée en octobre avec la sortie de "R. Il avait été enregistré en février au Point Theatre de Dublin, au cours de la tournée "Around the sun".

TÉLÉCHARGER OK JAANU VOSTFR GRATUIT

Top des albums de R.E.M.

.

TÉLÉCHARGER 9ISAS AL ANBIYA VIDEO GRATUIT

Discographie de R.E.M.

.

Similaire