TÉLÉCHARGER GBWHATSAPP PLUS 2017

Votre recommandation a été prise en compte, merci! Version : 6. Elle propose une foule de fonctionnalités supplémentaires pour personnaliser l'interface, programmer l'envoi de messages et de nouvelles options relatives à la vie privée. Toutefois, cette version n'est pas disponible sur le Play Store de Google et il s'avère difficile de vérifier l'intégrité de l'éditeur au regard des nombreuses permissions requises. Il s'agit donc d'un mod non officiel, indisponible sur le Play Store et provenant d'une source peu vérifiable.

Nom:gbwhatsapp plus 2017
Format:Fichier D’archive
Système d’exploitation:Windows, Mac, Android, iOS
Licence:Usage Personnel Seulement
Taille:44.70 MBytes



Les conversations vidéo sont également possibles à concurrence de huit personnes [31]. WhatsApp utilise une version personnalisée du protocole de communication XMPP , et se sert du numéro de téléphone comme identifiant unique ce qui peut poser un problème de confidentialité sur les données récupérées [32].

L'identifiant Jabber est du type [numéro de téléphone] s. À partir de la mise à jour de , un mot de passe aléatoire est créé côté serveur. L'application utilise ensuite le carnet d'adresses de contacts de l'utilisateur et le fait correspondre à sa base de données interne pour constituer une liste de contacts disponibles sur la plateforme.

Depuis avril , WhatsApp a intégré le chiffrement de bout en bout pour toutes les communications. Pour cela, elle utilise le protocole de Signal [33] de la Signal Foundation cofondée par Brian Acton. Le consultant en sécurité Shitesh Sachan découvre en que la suppression est aléatoire sur iOS sans que cette découverte n'émeuve les développeurs de la messagerie [34] , [35]. À l'origine, son utilisation ne l'est que la première année puis est facturée 0,99 dollar annuellement.

Le projet de monétisation par la publicité lancé en août [40] est abandonné et l'équipe chargée de sa réalisation est démantelée [41] [42]. Revenus Le bilan annuel de l'entreprise Whatsapp en est de 48 millions de dollars [réf.

Sécurité et protection des données personnelles Polémique sur l'existence d'une porte dérobée Cette section doit être déjargonisée. Le texte doit être remanié en utilisant un vocabulaire plus directement compréhensible.

Discutez des points à améliorer en page de discussion. Un article du journal britannique The Guardian , en janvier , affirme que WhatsApp contiendrait une porte dérobée. Il s'agissait en fait d'une possibilité de déchiffrer les messages chiffrés pour l'entreprise WhatsApp dans le cas où l'utilisateur est hors-ligne et où il n'a pas configuré les notifications de sécurité.

Le problème pointé est que WhatsApp peut intercepter et lire les messages échangés en forçant la génération de nouvelles clés privées d'un contact hors ligne à l'insu de l'utilisateur.

Les messages sont ensuite chiffrés avec la nouvelle clé et ceux qui n'ont pas été délivrés sont renvoyés. L'expéditeur est prévenu de ce changement s'il a activé les notifications de sécurité et après que les messages ont été renvoyés.

Le fait de chiffrer une deuxième fois les messages permet à Whatsapp de les intercepter. Whatsapp permet à ses utilisateurs d'archiver leurs messages [44] pour les lire ultérieurement, cela dans le but de cacher ses conversations aux yeux des voisins.

Si une agence gouvernementale fait une requête pour avoir accès aux messages, WhatsApp peut y donner accès grâce au changement de clés. Tobias Boelter, chercheur en sécurité de l' université de Californie , a signalé la vulnérabilité à Facebook en avril Facebook aurait privilégié la simplicité d'utilisation en permettant d'éviter que des messages ne soient perdus durant l'acheminement [45].

Le protocole de chiffrement est le même que celui de l'application Signal , qui ne souffre pas de cette vulnérabilité [46]. Signal utilisait alors toutefois certaines dépendances Google, ce qui pouvait être considéré comme un autre type de vulnérabilité [47]. Par ailleurs, il n'est pas possible de connaître le comportement effectif de l'application WhatsApp, que ce soit du point de vue client ou serveur. Seule l'entreprise WhatsApp Inc. La législation américaine actuelle permet à l'État fédéral d'imposer à WhatsApp, comme à toute autre entreprise américaine, l'introduction de failles de sécurité ou de portes dérobées tout en lui interdisant d'en informer ses usagers, comme l'a révélé Edward Snowden.

On ne peut donc pas confirmer avec certitude si l'application est sécurisée ou pas. Transfert de données personnelles En décembre , en France, la CNIL met en demeure WhatsApp pour transfert illégal de données personnelles vers sa maison mère Facebook sans consentement des utilisateurs.

La messagerie instantanée a trois mois pour se conformer à la loi [50] , [51]. Une fois installé, ce logiciel permettait de collecter la géolocalisation de sa cible, de lire ses messages et e-mails, et de déclencher à son insu le micro et la caméra de son téléphone. Dès , les autorités marocaines en auraient fait usage contre le journaliste Omar Radi [56].

NSO Group technologies a, dès le début, démenti toute relation avec les pirates et déclaré que ses logiciels espions étaient strictement concédés sous licence à des agences gouvernementales.

En novembre , des employés de NSO déposent plainte à Tel Aviv contre Facebook suite à des fermetures de comptes personnels jugées arbitraires [57] [58]. Diffusion de fausses informations et modérations des contenus L'application Whatsapp a parfois été utilisée par des groupes idéologiques pour diffuser massivement de fausses informations sur les réseaux sociaux.

Une enquête publiée en juillet par le centre de recherches Computational Propaganda Project de l' université d'Oxford indiquait que les plates-formes de messagerie en ligne avaient été le support de campagnes de désinformation dans au moins 10 pays depuis le début de l'année et que WhatsApp avait été utilisée comme plate-forme principale de ces campagnes dans sept de ces pays, dont le Brésil, l'Inde, le Pakistan, le Zimbabwe et le Mexique [60].

Lynchages dus à de fausses informations en Inde En juillet , en Inde , dans l'État de Tripura , un marchand de vêtements a été victime de diffamation sur WhatsApp, où ont circulé des rumeurs l'accusant de meurtres d'enfants. Il a été lynché et tué par une foule en colère. Deux autres personnes victimes de fausses informations diffusées sur WhatsApp sont mortes le même jour dans l'État de Tripura.

Les autorités de Tripura ont alors décidé de couper complètement l'accès à Internet et aux SMS pendant 48 h pour prévenir toute nouvelle attaque de ce type.

L'application WhatsApp disposait à ce moment de millions d'utilisateurs en Inde. Une vingtaine de cas de lynchages dus à de fausses rumeurs diffusées sur les réseaux sociaux avait été déplorée en Inde entre mai et juillet [64]. Élection présidentielle au Brésil en En octobre , l' élection présidentielle au Brésil est marquée par le recours à cette technique pour influencer le vote des électeurs en faveur du candidat d'extrême droite Jair Bolsonaro.

Le 18 octobre , le quotidien Folha de S. Paulo révèle que des hommes d'affaires ont financé une campagne de diffusion massive de messages discréditant le Parti travailliste sur WhatsApp afin de favoriser Bolsonaro avant le premier tour de l'élection le 7 octobre.

Or cette pratique est illégale puisqu'elle est considérée comme une participation à la campagne électorale d'un candidat en dehors des cadres prévus par la loi et sans aucun contrôle du budget ainsi mobilisé, ni de l'origine de l'argent dépensé [66].

Le Ministre de la sécurité a fait ouvrir le 20 octobre une enquête sur ces campagnes de messages de masse. Le recours à ces messages de masse sur WhatsApp a été analysé comme ayant joué un rôle important dans l'élection de Jair Bolsonaro [70] , [71].

Modérations des contenus En tant que messagerie, la modération sur WhatsApp est plus difficile que sur les réseaux sociaux. En effet, la plateforme n'a pas accès aux messages privés échangés par les utilisateurs et compte sur le signalement des utilisateurs afin de supprimer les contenus inappropriés [72].

En avril , un journaliste allemand de Buzzfeed révèle que WhatsApp abrite de nombreux groupes d'extrême droite qui diffusent une propagande nazie interdite en Allemagne [73]. Le fonctionnement de WhatsApp et le chiffrement des messages sont inadaptés pour la modération des contenus problématiques [72].

TÉLÉCHARGER TWACHA DE MSN

GBWhatsapp Plus

.

TÉLÉCHARGER ALBUM ALKPOTE GRATUIT

GBWhatsApp Android

.

TÉLÉCHARGER CALENDRIER PIRELLI 2012 PDF

WhatsApp Plus Android

.

Similaire