TÉLÉCHARGER ITOOLS 2010 GRATUITEMENT

Véritable alternative à iTunes , iTools est un logiciel permettant d'assurer la gestion et la synchronisation de votre iPhone, iPad ou iPod. Le tout sans installation, car il s'agit d'une application portable pouvant être utilisée, entre autres, à partir d'une clé USB. Quelles fonctionnalités au menu? Reprenant la plupart des fonctionnalités d'iTunes, ce logiciel offre la possibilité d'organiser et de synchroniser une bibliothèque multimédia comme vos vidéos, votre musique ainsi que vos photos. Il en va de même pour les contacts, messages et calendriers.

Nom:itools 2010
Format:Fichier D’archive
Système d’exploitation:Windows, Mac, Android, iOS
Licence:Usage Personnel Seulement
Taille:36.34 MBytes



MobileMe : vers le réseau social? De quoi raviver la bonne vieille rumeur du MobileMe gratuit, alors que la firme de Cupertino avance ses pièces dans le nuage et que la concurrence a fourbi ses armes dans le domaine. Une chimère? Pas sûr… Du gratuit au payant au gratuit?

Steve Jobs, sûr de son effet, lance les iTools, une suite de services en ligne. Les iTools ont alors les honneurs d'un keynote, mais aussi d'un onglet du site d'Apple. Et même un peu plus tard un service de partage de vidéos en ligne qui s'intégrait à iMovie, véritable YouTube avant l'heure. Les iTools sont souvent romancés par les détracteurs de MobileMe, notamment pour leur gratuité : c'est oublier une partie de l'histoire.

L'iDisk était déjà une vraie plaie : il n'était alors pas construit avec WebDAV, devait être monté à chaque opération, se déconnectait au bout de 2 minutes d'inactivité, ou au bout d'une heure d'activité — parfait pour le transfert de documents lourds quelques Mo à l'heure des connexions 56K.

Il n'était surtout pas tout à fait gratuit : les services gratuits étaient financés grâce à un partenariat avec le FAI Earthlink, et l'iDisk lui-même était décliné dans des offres payantes.

Net, Microsoft ne fait que parler des services Web. Allons-y franchement avec. Certains sont furieux, d'autres résignés : après l'implosion de la bulle Internet, la plupart des services gratuits ont soit disparu soit entamé une transition vers un modèle payant. Reste que. Au fil des années,. Mac a été mis à jour, mais moins vite que ses concurrents : alors que Google offrait Gmail et les services associés et que YouTube ou FlickR se lançaient, Apple se contentait de passer la quantité de l'iDisk à 1 puis 10 Go 2 ou 20 Go en version familiale , d'ajouter la compatibilité avec iWeb ou iPhoto et iMovie et de revoir parfois l'interface.

L'insuccès était plus ou moins patent : Apple a très vite arrêté la publication régulière du nombre d'utilisateurs de. Mac, se limitant à Au cours d'un keynote en , Steve Jobs clamait que MobileMe venait juste de dépasser le cap du million d'abonnés. La remise à plat du service intervint donc le 9 juin — et par remise à plat il faut entendre ménage par le vide, puisque les iCards, les signets en ligne, les groupes, puis finalement HomePage furent sacrifiés.

Apple a fini par offrir pas moins de 3 mois d'abonnement à ceux qui ont essuyé les plâtres lire : MobileMe : Apple offre 60 jours en plus. Les choses se sont depuis quelque peu calmées, malgré quelques petits hoquets. Apple a continué à étendre ses services Web, parfois au sein de MobileMe reprise du webmail et du calendrier qui est passé au CalDAV , parfois en dehors iWork.

Jusqu'à la sortie d'iOS 4. Tout le monde s'est concentré sur l'exclusion des anciens modèles, en oubliant de remarquer que cela créait un nouveau type de compte MobileMe. Certains diront que cela évitera à Apple de souffrir d'une class-action après les nombreux déboires de sa suite en ligne.

D'autres assureront qu'Apple n'a d'autre choix que de le faire, à l'heure où les concurrents se servent de leurs outils en ligne comme d'un véritable argument pour vendre… des smartphones. Le fait est que le nuage, justement, est aujourd'hui un argument de vente imparable en faveur des smartphones, téléphones connectés par excellence. La plupart des suites en ligne intégrées aux smartphones se résument à quelques fonctions clefs : courriel, contacts et calendriers les 3C , de préférence synchronisés en temps réel push ; partage de photos et de vidéos ; sauvegarde de certains paramètres et contenus.

La différence va donc se faire sur la disponibilité du service, sa rapidité, son intégration au téléphone et entre les différents modules — et surtout le prix. C'est un service personnel, fait pour les utilisateurs mobiles, plaçant les données dans le nuage — son logo. Android est naturellement fait pour communiquer avec les services de Google : l'adresse Gmail ou Google Apps est celle qui permet de se connecter à Google Checkout et l'Android Market, en même temps qu'elle fournit courriels, contacts et calendriers en push, la sauvegarde des applications installées ou des signets, l'intégration à YouTube pour les vidéos et Picasa pour les photos, et on passe.

Les fabricants eux-mêmes ajoutent leurs services : HTC fournit un équivalent de Localiser mon iPhone pour ses derniers modèles. Le modèle de Microsoft est légèrement différent. Si l'on est un utilisateur en entreprise, Microsoft Exchange fournit courriels, contacts et calendriers en push, mais permet aussi d'effacer l'appareil à distance en cas de problèmes. L'utilisateur lambda pourra utiliser son compte Live ID, qui fournit là encore les 3C, mais aussi la connexion au Windows Marketplace, au Xbox Live jeux et tableaux d'honneur ou au Skydrive espace de stockage en ligne de 25 Go sur lequel on peut envoyer ses documents Office et sur lequel les photos et vidéos peuvent être automatiquement envoyées.

RIM aussi possède un modèle un peu spécial, puisque la synchronisation sans-fil est la base du fonctionnement des BlackBerry, qui communiquent avec des serveurs sécurisés d'une entreprise ou d'un opérateur. Là encore, les 3C sont disponibles en push ou presque, mais RIM ne possède pas lui-même de service de courriel : on peut donc utiliser n'importe quelle adresse de courriel pour l'App World, et BlackBerry Messenger se base sur l'identifiant unique de l'appareil.

Palm enfin fournit un profil Palm, qui permet de sauvegarder les paramètres les plus importants et la liste des applications installées, mais il faut par ailleurs utiliser un service tiers pour les courriels, calendriers et contacts, le système Synergy se chargeant d'ailleurs d'unifier les éventuels doublons provenant de sources différentes.

Mais l'inverse n'est pas vrai : MobileMe sur un smartphone Android ou WP7 ou webOS n'est rien de plus qu'un système de courriel IMAP, et il faudra passer par une application externe pour tirer parti du calendrier et des contacts en push. Apple a pourtant une carte à jouer, soit en le rendant gratuit, soit en proposant un peu plus qu'un simple système de synchronisation. Moi, mobile : vers un réseau social? Qui se souvient d'eWorld, le réseau social lancé par Apple en ?

Concurrent d'AOL, il s'agissait d'une suite de services en ligne navigateur, courriel, actualités, finance, arts et loisirs, éducation disponibles au travers d'une interface graphique très innovante pour son temps. Accessible uniquement sur Mac à un tarif assez élevé, il représentait déjà un petit réseau social des utilisateurs Mac, même s'il n'a jamais dépassé les Les mauvaises langues diront même qu'il préfigurait les réseaux sociaux d'aujourd'hui avec sa controverse sur ses conditions d'utilisation qui indiquaient qu'Apple était propriétaire de tout le contenu créé à son travers….

Mac aussi avait une orientation sociale : son nom même en faisait un entre soi des utilisateurs Mac, et a d'ailleurs été promu de cette manière par une campagne de pub télévisuelle et Web. Ah, les années et cette manie de mettre des chiffres dans tous les pseudos… MobileMe pourrait bien être leur successeur spirituel : là encore, le nom suggère un centrage sur la personne et non sur l'appareil, et sur une caractéristique de la personne, sa mobilité, qui suggère des usages, la prise de clichés ou de vidéos sur le vif, une partie de Doodle Jump en attendant le bus, un courriel envoyé ici et là, etc.

Mais seule la gratuité pourra lui offrir la masse critique nécessaire à son succès : les iTools étaient moins complets mais plus utiles que. Mac parce que gratuits, ils étaient utilisés par plus de monde. Les comptes gratuits pour Localiser mon iPhone entretiennent d'ailleurs cette confusion, parfois appelés comptes MobileMe gratuits, parfois appelés identifiants Apple.

La firme de Cupertino a au fil des années semé ses services Web et sociaux, ici le Game Center, là iWork. Elle pourrait aujourd'hui faire comme les autres et proposer un identifiant unique en me. Cela est déjà en partie possible aujourd'hui, mais pourrait devenir beaucoup plus efficace et rationnel dans le futur, alors qu'on a pour le moment l'impression qu'Apple ne sait pas sur quel pied danser.

Google le fait presque avec Gmail et ses divers services, mais Apple a l'avantage de la maîtrise de l'intégralité de la chaîne. Cet identifiant deviendrait alors le véritable hub numérique dans le nuage, carte d'identité de l'utilisateur de produits Apple, presque porte-parole de la marque et on sait qu'Apple adore ce canal de publicité qu'est le bouche à oreille.

Fortement intégré à Mac OS mais surtout à iOS, il serait non seulement un argument de vente, mais aussi une chaîne de plus pour retenir les utilisateurs. Il permettrait accessoirement à Apple de se construire un graphe social que Facebook ne veut pas lui offrir : mélanger Ping l'homme apprend à la machine et Genius la machine essaye d'apprendre de l'homme pourrait peut-être débloquer de nouveaux rouages dans la grande machine Apple — osons le mot, dans la grande machine à dollars d'Apple.

Services intégrés, identifiant unique, et forcément gratuité pour s'assurer une base d'utilisateurs forte : Apple mettrait son expérience de l'intégration dans un réseau social complet et personnel, et frapperait assurément un grand coup.

TÉLÉCHARGER REFRAIN DESPACITO

Suivre l'auteur

.

TÉLÉCHARGER LE FILM DE FEU ET DE GLACE AVEC LORIE

Forums iOS

.

TÉLÉCHARGER CHIDINMA FT KOLLINS MA PRÉFÉRÉE

MobileMe : vers le réseau social ?

.

TÉLÉCHARGER NUTTEA ELLE VIT SA VIE

.

Similaire